La moitié des emails est lue sur un support mobile

La moitié des emails est lue sur un support mobile

L’apparition des smartphones et des tablettes a considérablement changé la manière dont nous interagissons les uns avec les autres; toutes nos applications sont connectées, le volume d’échange de donné à tant augmenté que nous sommes entrés dans l’ère du « big data ». L’emailing n’a pas échappé à ces nouveaux supports de lecture. En effet, aujourd’hui, un email sur deux est lu sur un support mobile, téléphone ou tablette, et cette évolution tend à s’accentuer encore davantage.
Ces nouveaux supports de lecture ont littéralement transformé les métiers de l’emailing, le mettant face à des évolutions techniques qui constituent autant de défis que les entreprises soucieuses de leurs performances emailing doivent relever.

Nouveaux codes graphique des emails

La conception graphique des emails était déjà un challenge en soi. D’abord, le ratio image/texte doit être millimétré afin de s’assurer une meilleure délivrabilité. Ensuite, certains traitements graphiques sont à limiter comme par exemple les textes superposés à des images. Attention, je ne suis pas en train de dire que cela est impossible, je dis simplement que cela risque de nuire à la délivrabilité des messages et à leur affichage sur les différentes boîtes de messagerie – chacune ayant ses propres interprétations des codes sources. Enfin, la lecture sur support mobile, implique une prise en considération de la taille réduite de l’écran. Il est d’usage en effet d’utiliser le format « bloc », c’est à dire que chaque information est contenu dans un bloc qui est indépendant des autres blocs qui constituent l’email.

La technologie « responsive design »

Cette technologie consiste à permettre aux contenus d’être identifiables et accessibles sur tous types de supports, que ce soit sur un ordinateur ou sur un support mobile (téléphone ou tablette). Le grand avantage est économique car l’usage de cette technologie permet d’éviter les frais de développements d’adaptation aux supports. Ainsi, une même adresse internet s’affichera parfaitement, peu importe la taille de l’écran sur laquelle elle est affichée. C’est pourquoi la conception graphique est si importante. En effet, ce qui permet l’affichage optimal des pages sur toutes les tailles d’écran, ce sont les blocs auxquels je faisais référence. Ces blocs s’agencent automatiquement en fonction de la taille qui leur est allouée à l’écran, j’aime utiliser cette analogie que je trouve alors très parlante pour qualifier ces blocs: ils sont comme l’eau qui s’adapte à son contenant.

Importance de la landing page

L’adaptation de l’email au format responsive permettra d’optimiser le taux de réactivité de la campagne en termes d’ouverture et de clics. En revanche, bien que la construction responsive de l’email soit primordial, cette étape à elle seule ne suffira pas à optimiser les performances de la campagne de manière globale, notamment en termes de ROI. En effet, si l’internaute qui utilise son mobile pour consulter ses emails est séduit par une offre et réagit à l’email reçu en cliquant sur le lien de redirection, les chances de le perdre sont importantes dès lors que le landing page n’est pas adaptée à la navigation sur mobile. Nous assistons alors à des taux de rebonds très importants sur la landing page correspondante. Pour s’assurer des résultats optimaux à vos campagnes emailing, il est essentiel de vous assurer que l’ensemble de la navigation est possible sur mobile; de l’ouverture de l’email jusqu’à la finalisation de l’action.

Afin de vous aider dans l’optimisation de vos performances emailing, Aaron Brainwave vous propose un soutien, des services et conseils en adéquation avec vos objectifs marketing. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

5 comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *